Les couches lavables

Hello à tous, comme vous avez pu vous en apercevoir, ce blog va prendre un tout autre chemin. En effet, je suis devenue maman, et de fait il me faut revoir à la baisse mon investissement sportif, et à  la hausse mon investissement familial.

Aujourd’hui, je vais vous parler des couches. En effet, j’ai rapidement fait le choix de me servir de couches lavables. Pourquoi, comment, où, et quand, vous saurez tout de mon expérience en la matière dans cet article.
Tout d’abord, pourquoi les couches lavables ?
Un constat rapide, une couche met 300 ans à disparaître dans la nature, et peut ne passer que 30 minutes sur les fesses de votre bambin.
Le composant absorbant des couches jetables est interdit dans les protections périodiques féminines, mais nous laissons nos enfant mariner dedans pendant 3 ans.
J’aime ma machine à laver. (d’amour véritable)
J’ai eu la chance d’être bien conseillée, entourée durant ma grossesse et j’ai pu troquer un bon paquet de couches lavables.
Les couches lavables actuelles sont fun !

DSC00477

Ensuite, vous allez me demander, mais comment ça marche?
Alors il existe différents types de couches lavables. Pour ma part, j’ai opté pour des « tout en 1 » ou TE1. Comme son nom l’indique, bah, c’est une couche en un seul morceau. Vous la mettez sur les fesses de bébé, comme votre couche jetable, et quand elle est sale, vous la lavez. Et on recommence.
Petit détail, l’absorption est ajustable, grâce à des inserts que vous pouvez ajouter ou supprimer.
Evidemment, il vaux mieux choisir une lessive « verte » pour ne pas perdre tout l’intérêt en matière de santé de la couche lavable.
Vous pouvez ajouter une petite feuille pour récupérer tout ce qui est « solide », vous économiserez en odeur et en détachant, mais du coup ça fait un déchet supplémentaire.
Idéalement, investir dans un seau (qui ferme) et deux filets de lavage ne sont pas un luxe. Et pour votre lessive de couche, ajouter quelques gouttes d’huiles essentielles d’arbre à thé, bactéricide est aussi une bonne idée.

Quand est ce que je suis passée aux lavables ?
Eh bien j’ai franchi le pas dès le retour de la maternité. Au départ, jeune maman inexpérimentée, j’ai opté pour la facilité, et le paquet de jetables d’une célèbre marque qu’on connait tous. Bon, évidemment, à mon retour à la maison, j’hésitais, c’est quand même vachement pratique le trait bleu qui indique que la couche est pleine sans avoir à déshabiller bébé. Sauf que chéri chéri ne l’entendais pas de cette oreille. Lui qui était plutôt réticent quand aux couches lavables, s’est avéré un allié de choc, et il a sauté le pas directement. Allez hop ! On lui mets une lavable ?
Bon par contre actuellement, on rencontre un problème de petit cuissot. En effet, notre Zozotte as les cuisses un peu menues, et ne remplis pas totalement les couches. Du coup, bah, en fonction de la position de la bête, il se peut que ça fuie un peu sur les côtés. « C’est pas super banana » vous dirait Zoé, et je la comprends bien. On est actuellement dans un compromis : lavable la journée, et jetables (de la fameuse marque « que le pipi il disparaît »), la nuit. On verra dans le temps, mais allez changer un bébé d’un mois en plein milieu de la nuit vous ! Moi j’ai jeté la lingette (lavable elle aussi) rapidement !

Et sinon, quand utiliser des couches lavables ? Bin tout le temps en fait, mais  bon, préparez psychologiquement mamie qui doit garder la petite dernière, ou la nounou avant de vous pointer avec vos lavables, certains esprits sont encore réticents !

Quelques point utiles à savoir quand même. La couche lavable fait des grosses fesses. Prévoyez la garde robe en conséquence. A vous les bloomers, culottes bouffantes, sarouels (si vous y tenez), et autres dors-bien coupe 90’s hyper larges pour passer le gros popotin.
En cas de grosse grosse chaleur, il vaut mieux éviter la couche en fourrure.
Prévoyez toujours un peu plus de couches, et surtout un peu plus d’inserts.

Et vous allez me dire, mais sinon, où est-ce que ça s’achète ?
Et là j’ai envie de vous répondre, google est votre ami. Mais je le ferai pas. Parce que je suis super sympa, et que j’ai testé quelques sites pour vous.
Tout d’abord, mes chouchous, car super sympa, et que c’est là que j’ai fait ma liste de naissance, j’ai nommé les excellentissimes Bébé au naturel. Vous trouverez tout le nécessaire et même plus, en couche lavables, ou pas, et surtout pour la maternité et la parentalité en version bio.
Ensuite, parce que je suis pas Crésus, j’ai évidemment suivi les ventes privées Bébé Boutik  (ceci est un lien de parrainage, il n’y a pas de petit profit), et trouvé quelques merveilles.
Enfin, je suis tombée sur la boutique Eco Bébé. Bon là c’est simple, les prix sont mini. Alors évidemment, en complément des couches troquées qui valent neuves plus de 20 euros pièce, j’ai été fort contente de trouver un complément joli, efficace et pas cher. Parce-que ce qui m’a séduite sur ce site, parlons vrai, c’est le prix. Vous hésitez à passer aux couches ? Achetez en 2 ou 3 et faites un test !
J’ai commandé sur ces 3 sites. Je peux donc attester du sérieux de Bébé au naturel et de Eco Bébé. Concernant Bébé Boutik , c’est un site de vente privée, il y a donc un délai important, mais le site est propre, le payement est sécurisé, j’ai aucun état d’âme à avoir commandé chez eux. [edit le 15/07/2016 ] comme je m’y attendais ce site a été très sérieux dans l’envoi de ma commande.

Voilà, maintenant, si vous avez des questions, n’hésitez pas, je me ferai une joie de partager mon expérience, qui n’a pas valeur de parole d’évangile hein, mais qui a le mérite d’exister.

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Les couches lavables

    • C’était super important pour moi, et pourtant on est en mixte encore actuellement. J’ai lu ton article à ce sujet, et on fait le contraire : lavables la journée et jetables la nuit. Il faut dire que notre princesse dors déjà ses 6 heures d’affilée depuis ses 2 semaines donc on va pas tenter le diable et les fuites.

  1. Pingback: Mes 10 indispensables du retour à la maison | Stripes & Roll

  2. Pingback: Vêtements, trousseau, le casse tête de la future maman – Part 3 : Les accidents | Stripes & Roll

  3. Pingback: Vêtements, trousseau, le casse tête de la future maman – Part 2 : Les erreurs de débutante | Stripes & Roll

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s