Soleil sur la ville : et la santé ? (ou les trucs de tatie Carmen pour survivre par temps chaud)

Et vous, vous supportez comment ce début de canicule ? Non parce qu’entre les jambes lourdes, les migraines, la déshydratation, les coups de soleil… sans parler de la fatigue non stop due à cette température qui ne baisse pas… L’été est parmi nous, mais tous ne le reçoivent pas avec autant de joie !

Vous voulez connaitre mes secrets pour ne pas complètement mourir de chaud ? C’est parti !

1- Transpirez…

Facile allez vous me dire, transpirer certains veulent s’en passer, d’autres idéalement aimeraient transpirer un peu plus… Sauf qu’à ma connaissance c’est LA solution qu’a l’être humain pour se refroidir. (il frissonne aussi quand il a froid, mais pour cela, revenez dans 6 mois ok?)

Mon conseil numéro 1 est donc de boire beaucoup ! Je précise quand même, boire beaucoup d’eau, à température ambiante, pour ne pas « couper la soif » (et éviter de se choper cette ridicule angine de la boisson glacée sous 38° à l’ombre). Vous pouvez aussi boire des boissons tièdes, voir chaudes. N’hésitez pas !  Tout est bon (sauf la boisson glacée… mais je ne vous en voudrai pas si vous optez pour un bon demi en terrasse !)
Mon conseil numéro 2 si votre corps ne fait pas son job (vous pouvez vous fâcher mais ça ne sert pas à grand chose), c’est de vivre avec un brumisateur en permanence avec vous. Il en existe des rechargeables pour ceux qui ne tiennent pas plus que ça à tuer les ours polaires, ils sont en plastiques et fabriqués en Chine, mais bon c’est peut être un juste compromis.

2 –  Passez la seconde mais pas la troisième…

Bah ouais, y’a pas 36 options pour survivre sous la chaleur, il faut oublier d’être pressé ! C’est pourtant simple, non ? Dormir aux heures chaudes, et s’activer la nuit, changer de rythme, bref, vivre cool, arrêter de courir. Si vous me suivez dans la rue, et que vous êtes pressés bah passez devant, je suis en train de rendre hommage à mon second animal-totem. Merci !

animal-totem

3 – Aimez les plantes !

Ah les plantes vertes, en appartement comme au bureau, elles vous aident à maintenir un air frais. Comment ? Leur évapotranspiration, la terre humide de la plante qui vient d’être arrosée, l’ombre qu’elles nous offrent. Les plantes, nos amies !

arroser le jardin

4 – Éteignez vos appareils !

Evidemment pas le réfrigérateur hein ! C’est juste PAS le moment. Mais tout ce qui ne vous sert pas dans l’immédiat, doit être débranché. Je pense particulièrement à votre ordinateur qui dégage une chaleur de folie. Vous pouvez aussi éteindre la lumière, enfin celle qui dégage aussi de la chaleur (en gros tout ce qui n’est pas néon ou LED)

5 – Les ruses de sioux de Carmen!
Attention là je vous donne mes petits secrets…
La clim du pauvre : une bouteille glaçon, un ventilateur

Placez la bouteille derrière le ventilo, là où il prends l’air. Et profitez… (en fonction du type de ventilateur, peut être vous devrez placer la bouteille devant votre ventilo… en bref essayez !)

Ne laissez pas entrer la chaleur : calfeutrez vous !
Si votre habitation est correctement isolée, gérez au mieux les horaires où vous pouvez ouvrir les fenetres pour récupérer de l’air frais, ou les fermer pour ne pas faire entrer la chaleur.
A la louche en France, ça se découpe un peu comme ça :

00h à 11h : ouvert pour la fraicheur, volets clos si le soleil tape dessus

11h à 17h : fenetre fermée, volets clos

17h à 22h : en fonction !

Bon, du coup vos plantes d’intérieur dépriment un peu, votre chat vous hais car il ne sait plus quand demander à manger, donc il faut gérer !!

En été, ne vous êtes vous jamais senti « si bien » au moment d’étendre vos draps fraichement lavés au jardin ? Fraicheur et ombre ! Le bonheur. Hors des jours de lessive, vous pouvez suspendre des linges humidifiés régulièrement chez vous. (Il me semblait avoir entendu que ça s’appelait la « Clim Mexicaine » mais je n’en suis pas totalement sûre)

Fuyez ! Meme sous les toits de zinc « si » parisiens, à un moment il faut savoir capituler. Il y a quelques années, je m’étais réfugiée dans le couloir carrelé de mon immeuble pour pouvoir dormir. La cave est parfois une bonne option de salut !

Eventez vous ! Votre allié l’été, tant par son look que le geste sera l’éventail. Simplement la meilleure idée de tous les temps, rapportée il y a dix ans de mon tout premier voyage à Barcelone. (petite idée DIY : ça se customise très facilement !! achetez les unis et décorez les)

6 – Roulez !

Longboard, rollers, skate, trottinette, scooter (pas bien pour la planète et loin des bus), tous ces appareils vous feront transpirer (voir point 1) et vous permettrons de créer un faux vent !

Profitez pour visiter les bois qui entourent Paris, à Vincennes et à Boulogne, pour redécouvrir la fraîcheur du sous-bois ! (évidemment, ne faites pas ce genre de choses en plein cagnard, soyez pas suicidaire, il est question de profiter de la fraiche vers 21h quoi !)

slide_303212_2573045_free

Amateurs de longboard, les Docksessions sont un moment idéal pour rider et rencontrer du monde. En plus, les quais, c’est juste PARFAIT pour démarrer !

7 – Visitez (bon plan fraicheur inside)
Les lieux climatisés vont être vos amis, usez et abusez-en. Mais je ne peux pas décemment vous pousser à la consommation, nous sommes déjà en période de soldes ! Renseignez vous sur les musées (et les galeries) souvent climatisés !
Sinon, visitez les lieux souterrains ! Avez vous déjà visité les égouts de Paris ? Et les Catacombes ?
Petite mention spéciale pour ce que je n’ai pas encore testé (donc à ajouter à mon programme : je découvre Paris) : la crypte de Notre Dame ! 
Trouvez le parc le plus frais de Paris : ceux qui connaissent bien le 14ème arrondissement (c’est à dire pas moi) savent que le long du réservoir Montsouris, la fraicheur des eaux de Paris rayonne. Je vous laisse tester, c’est divin !
La Villette et ses jardins méritent aussi le détour !

8 – Fuyez

En 2003, j’ai failli cuire à l’étoufée dans mon 18 m², jusqu’au moment où j’ai décidé de prendre le train vers la Bretagne après avoir posé quelques jours de congés « en urgence » de manière à pas mourir. Arrivée là bas, mes parents m’informèrent qu’ils avaient eux-même migré jusqu’à la perfide Albion… en bref, le salut vers le Nord !

6a010535f04dfe970b01a3fc0ca24b970b

J’attends vos bons plans fraîcheur, à vous les studios !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s