La première semaine du reste de ma vie

Après la première soirée sans cigarette traditionnelle, il est temps de revenir sur la première semaine d’une nouvelle vie sans tabac.

Retour au travail, le lendemain, paquet avec 5 clopes dans le sac à main par sécurité, je n’arrête toujours pas de fumer, mais je diminue ma consommation.

De toutes manières, dès que je pense “arrêter de fumer”, les larmes montent, ma gorge se noue… putain c’est pas vrai, je suis donc sentimentalement accro à ma cigarette… Je savais que ça ne serai pas facile, il semblerait que ça soit pire que ça.
En tout cas, à part celles du café, je suis plutôt contente. Je vapote au lieu de fumer, et ça se passe bien ! Tant mieux!

Les premiers jours je descends tranquillement de 5 clopes à rien du tout…
J’installe des applis sur ma tablette, mon téléphone, je suis ma non-consommation, je suis mes économies, je passe des caps : 10 tiges pas fumées, 20 euros pas dépensés… je me sens fière de ma décision quand même, et puis après tout, c’est comme si je prenais des patchs non?
Le 5ème jour, le matin, au travail, ce qui devait arriver arriva : je suis en panne de batterie, on est lundi, il est 11h45, et je n’ai pas de clopes avec moi…. Panique ! Help !

Je taxe à 14h et je décide de voir si je peux gérer sans…Les bouffées de manque de nicotine s’enchaînent. Dommage, je ne suis pas prête !

Je tiens quand même à coup de grands verres de flotte, je pars du travail, je file rue Quincampoix, mon sauveur aura une solution ! Mon sauveur est surtout fermé le lundi, je décide de passer chercher chéridamour au travail, et de lui taxer une blonde en lui faisant un bisou de brune.
J’ai tenu ce que j’ai pu, c’était un bon début !

Lundi, mardi, mercredi…. chaque jour un peu mieux, chaque jour un peu plus fière de moi… c’est une nouveauté aussi ça tiens… Je tiens, et j’ai envie de tenir. On oublie cette histoire de date, et je me dis qu’il faut que j’arrive “juste” à ne plus fumer de cigarettes, et être à zéro de nicotine dans mon e-liquide. Le reste suivra, ou pas mais ce sera pas si grave que ça!

La semaine s’écoule et se termine par un repas de famille, entourée de tout ceux que j’aime, tous ces fumeurs que j’aime tant… tenir n’est pas évident, mais tenir je dois (oui oui façon Yoda)

Publicités

Une réflexion sur “La première semaine du reste de ma vie

  1. Pingback: Inspirez, respirez… | Stripes & Roll

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s