Wild Wild North

Chronique du Desperados Wild Club

Après une édition 2013 qui a réuni près de 4000 personnes à la Cité du Cinéma (coucou Luc !), la célèbre marque de boisson houblonnée ouvre un nouveau lieu d’exception, la Tour Pleyel, immeuble de bureau ouvert en 1968, où attendent un bar éphémère et 3 soirées qui promettent d’être sauvages.

Le décor : 600 m carrés d’open-space désaffectés au 25 ème étage, investis par les artistes du collectif 9ème concept et leurs invités depuis un mois, décorés pour la soirée, et envahis par une poignée de chanceux invités.

Nous entrons dans l’ascenseur, en 22 secondes, les 25 étages de la tour sont gravis, et la porte métallique s’ouvre sur un couloir recouvert de fresques.
Le sound-system crache les watts, vision révée par les fenêtres pour profiter d’une vue unique sur la capitale et la banlieue, nous profitons du calme de début de soirée pour jeter un œil à l’œuvre éphémère qui orne les murs. Alexandre d’Alessio, Bruno Leyval, Clément Laurentin, Franck Pellegrino, Gilbert Petit, Jean Jacques Tachdjian, Jerk 45, Joachim Romain, Juan, LapinThur, LeJam, Mast, Mattia Lullini, Ned, Niark, Nick Torgoff, Pedro, Romain Froquet, Stéphane Carricondo, The Blind, Theo Lopez. 21 artistes un lieu, une œuvre fugitive pour le Wild Club, chaque artiste a pris en main un espace, avec une couleur imposée il ne reste plus un centimètre de béton nu, et il est difficile de ne pas faire le parallèle avec la Tour 13 !despewildclub
Le 9eme concept est présent ce soir, Theo Lopez et LapinThur customisent des boards et des tote bags sont sérigraphiés en « live ». Une bouteille de Despé designée pour l’occasion est proposée au bar. 20140604_221115Des accords cuivrés appellent mes oreilles vers la scène où œuvrent déjà Freddy Jay & Heatshkok all Stars, les Danseurs Fantastiques déambulent et occupent l’espace, sous les crépitements des flashs.Les Danseurs Fantastiques

Là, y’a du niveau, nous décidons sagement de continuer à regarder,  le soleil se couche au travers des vitres du 25eme étage.20140604_210452

Greg Frite prends le micro pour présenter ceux que tout le monde attend ce soir, les Casseurs Flowters. On les présente ? Orelsan, Gringe, Skread aux platines, une foutue présence scénique, un passage intense, chaud et humide. Une sacrée mise en bouche avant le départ pour 3 mois de tournée !

En sortie de scène les lascars se prêtent au jeu des photos, la coolitude et la gentillesse débordent, tout le monde semble heureux, tout se passe bien, il est temps maintenant de laisser Yuksek s’installer pour un set mémorable, nous désaltérer avec un soft (gratuit toute la soirée) en écoutant les beats posés par l’artiste.

La soirée continue jusque 2h du matin avec Cassius.

Si le line-up de ce premier soir était parfait, les chanceux des autres soirs n’auront pas à regretter non plus !

A l’heure de partir, petit dispositif prévu pour éviter de reprendre le volant dans un état « second » qui encourage vraiment à ne pas prendre la route dans un sale état, et ça, ça fait plaisir !

Article paru initialement sur « The Very Good Blog » en juin 2014 –

Publicités

Une réflexion sur “Wild Wild North

  1. Pingback: Week end de l’Ascension : les bons plans du moment ! | Stripes & Roll

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s